Durant le mois de décembre, je souhaite te parler du cours Vipassana auquel j’ai assisté au mois d’octobre. 

Pourquoi ai-je attendu 1 mois et 3 jours pour en parler ? Eh bien, je voulais pouvoir parler de mon ressenti avant, pendant et après. Je trouve plus intéressant de t’en parler après avoir pratiqué au-delà des 10 jours.

VIPASSANA ? C’EST QUOI ?

« Vipassana, qui signifie voir les choses telles qu’elles sont réellement, est l’une des plus anciennes techniques de méditation de l’Inde. Elle a été redécouverte par Gotama le Bouddha il y a plus de 2500 ans et était enseignée par lui en tant que remède universel pour des maux universels ; c’est un Art de vivre. Cette technique non-sectaire a pour objectif l’éradication totale des impuretés mentales et le bonheur suprême de la libération totale qui en résulte.

Vipassana est une méthode de transformation de soi par l’observation de soi. Elle se concentre sur l’interconnexion profonde entre l’esprit et le corps, dont on peut faire l’expérience directement en portant une attention disciplinée aux sensations physiques qui constituent la vie du corps, et qui sont en interaction constante et conditionnent la vie de l’esprit. C’est ce voyage d’exploration de soi, fondé sur l’observation, pour atteindre la racine commune de l’esprit et du corps, qui dissout les impuretés mentales et résulte en un esprit équilibré plein d’amour et de compassion.

Les lois scientifiques qui guident nos pensées, nos sentiments, nos jugements et nos sensations deviennent claires. Par l’expérience directe, nous comprenons la nature selon laquelle nous progressons ou régressons, la façon dont nous produisons de la souffrance ou la manière de s’en libérer. La vie se caractérise alors par une conscience augmentée, l’absence d’illusions, le contrôle de soi et la paix. »

Pour en apprendre davantage sur Vipassana, je t’invite à visiter le site dhamma d’où est tiré la définition ci-dessus.

Les cours sont enseignés dans différents lieux en Inde, en France et ailleurs. Les pratiquants, les étudiants, apprennent les bases de la méthode. Ils pratiquent afin d’obtenir des résultats bénéfiques. 

Le principe de Vipassana est qu’il n’y a pas de frais d’inscription pour les cours, pas même pour couvrir les coûts de nourriture et d’hébergement.

La totalité des dépenses sont financés par les dons des étudiants qui ayant participé à un cours complet et faits l’expérience des bienfaits de Vipassana, souhaitent offrir à d’autres la possibilité d’en bénéficier.

 

LE CODE DE DISCIPLINE

Les préceptes

Tous les étudiants qui suivent un cours de Vipassana doivent s’engager à respecter, durant les 10 jours de cours, les 5 préceptes suivants :

*S’abstenir de tuer tout être vivant

*S’abstenir de voler

*S’abstenir de toute activité sexuelle

*S’abstenir de mentir

*S’abstenir de consommer tout produit intoxicant

Les anciens étudiants (personnes qui ont participé à un cours complet)  ont trois préceptes de plus à respecter :

*S’abstenir de manger après midi

*S’abstenir de divertissements sensuels et d’ornements corporels

*S’abstenir d’utiliser des lits hauts et luxueux

 

Le respect du Noble Silence

 

Durant le cours, les étudiants doivent respecter le Noble Silence. C’est à dire que du début du cours au matin du dernier jour plein. Noble Silence signifie silence du corps, de la parole et de l’esprits. Toute communication avec les autres étudiants est interdit (par gestes, signes, notes écrites,…)

Il est également demander aux étudians de proscrire toutes activités tel que la lecture, l’écriture et écouter de la musique. Cela à pour but de permettre aux étudiants de ne pas se distraire et de mettre l’accent sur la pratique de la méditation.

Centre de vacance Vipassana à Luc en Diois

EPISODE 1 : L’AVANT VIPASSANA

 

Avant de te parler du cours, il faut que je te raconte qui j’étais, ce que je recherchais. Les signes que j’ai reçu avant ce cours. Bref, avant Vipassana !

Qui j’étais ? Je suis un être humain avec ses forces et ses faiblesses. Avant de vivre cette aventure, j’étais pleine de colère, d’insertitude et de questions ! 

J’explosais de colère à tout moment et pour n’importe quelle raison. Je n’arrivais pas à la contrôler. J’étais aggrésive dans mes paroles, dans mes gestes …

Un précieux ami m’a dirigé vers des livres sur la CNV (communication non violente) pour apprendre pas mal de chose sur la façon de m’adresser aux autres. Mais, je n’arrivais toujours pas à contrôler ma colère, mon agressivité.

Il me parlait depuis un moment de ses retraites de méditation. Le bien que ça lui avait apporté … Je me suis alors tournée vers la méditation en auto-didacte. 

J’ai pratiqué avec l’application de Petit Bambou. Puis, j’ai pratiqué la pleine conscience avec les livres et CD de Christophe André.

J’ai ressenti des bienfaits à la pratique de la pleine conscience. J’ai commencé à prendre confiance en moi. 

En avril 2020, j’ai pris une décision. Je vais m’inscrire à une retraite de méditation. J’ai alors demandé à mon ami, qui avec rétisence, m’a donné l’info pour m’inscrire à un cours Vipassana. 

J’ai alors attendu avec impatience, malgré la menace du confinement, pour m’inscrire à un cours Vipassana qui avait lieu en Août. Malheureusement, j’ai été mise sur liste d’attente et finalement, je n’ai pas eu de place.

Je ne me suis pas laissé abattre. J’avais un réel besoin de ce cours. J’avais besoin de me retrouver, de me connecter à moi-même. Je ressentais un besoin de break avec ma vie de femme, de mère. Alors, j’ai attendu pour m’inscrire à un cours pour le mois d’octobre.

Les inscriptions ont débuté à 6h du matin et à 6h j’étais inscrite ! Plus tard dans la matinée, j’ai reçu le mail qui m’annonçait que j’avais ma place ! Bon, il faut avouer, j’étais heureuse mais mon mari moins !

Yes j’avais passé la première étape !!

 

Tu veux savoir la suite ? Est-ce que Vipassana a changé quelquechose en moi? Dans ma relation avec les autres ?

Lis les épisodes suivants !!